Rechercher dans le blog

Découvrez les nouveautés de la version 4.15 de l'ArcGIS API for JavaScript

Bonjour, aujourd'hui je vais vous présenter les nouveautés de la version 4.15 de l'ArcGIS API for JavaScript. Cette version apporte notamment la possibilité de modifier de manière interactive les couches d'entités dans les applications Web 3D. Avec un code minimal, vous pouvez activer une expérience d'édition complète de bout en bout avec des outils d'esquisse optimisés pour travailler en 3D. De plus, la version 4.15 comprend de nombreuses autres fonctionnalités utiles telles que le widget FeatureTable pour pouvoir visualiser ses entités dans une table attributaire, la modification de pièces jointes et la possibilité de draper des entités sur des couches de maillage intégrées et la modernisation de l'API (promesses natives par défaut). 
Voyons en détails quelques-uns des points forts de cette version.

Editer vos couches d'entités en 3D 

Vous pouvez désormais créer des workflows d'édition dans des applications Web 2D et 3D à l'aide du widget Editor amélioré. Le widget Editor permet aux utilisateurs finaux de créer et de mettre à jour de manière interactive des entités ponctuelles, linéaires et surfaciques (et leurs attributs) dans des couches d'entités affichées dans une scène 3D.



Pour faciliter l'édition des géométries en 3D, les améliorations suivantes ont été apportées aux outils d'esquisse:

- En plus de pouvoir placer les objets sur la surface du sol, les objets peuvent être déplacés le long de l'axe z au-dessus ou en dessous du sol.
- Les poignées interactives placées sur les symboles 3D permettent de les mettre à l'échelle ou de les faire pivoter.
- Les lignes laser projetées sur le terrain et les objets de la scène vous aident à aligner les géométries dans l'espace 3D.

Widget FeatureTable (en béta)

Le widget FeatureTable fournit une vue tabulaire interactive des attributs de chaque entité dans une couche d'entités. La table charge efficacement de grands ensembles de données rapidement; lorsque l'utilisateur fait défiler le tableau, les fonctions sont chargées dynamiquement. De plus, les utilisateurs peuvent sélectionner des lignes (entités) dans le tableau, les trier en fonction d'un attribut et choisir d'afficher / masquer une colonne d'attribut. Ce widget est toujours dans sa version bêta et évoluera avec les prochaines versions. Ce widget peut être utilisé seul comme une simple table sans carte ou avec une carte.


Travailler avec les pièces jointes

Les pièces jointes peuvent désormais être modifiées via le widget Editor. Si les pièces jointes sont activées dans la couche d'entités en cours de modification, les commandes d'ajout, de suppression et de mise à jour s'affichent alors dans le widget.
Certaines améliorations ont été apportées à l'affichage des pièces jointes dans les fenêtres contextuelles. Avec une miniature de la pièce jointe, le format et la taille du fichier sont affichés. Si le format de fichier n'est pas un fichier image, une miniature indiquant le type de fichier s'affiche. Concrètement la fenêtre contextuelle utilise le nouveau widget Attachments. Étant donné que l'expérience des pièces jointes est présentée sous forme de widget autonome, vous pouvez également intégrer la visualisation des pièces jointes dans vos propres workflows personnalisés.

Filtrer des parties d'un BuildingSceneLayer

Les BuildingSceneLayer contiennent souvent des modèles numériques complexes de bâtiments et d'intérieurs. En raison de la grande complexité, il est important de pouvoir filtrer les données. Les nouveaux modes de filtrage de BuildingSceneLayer vous permettent de mettre en surbrillance des entités dans un modèle BIM tout en affichant d'autres parties du bâtiment. Vous pouvez filtrer en utilisant le mode x-ray pour la transparence ou le mode wire-frame pour afficher uniquement les contours des entités.

Aligner les entités sur les couches de maillage intégrées

En ce qui concerne l'élévation, l'API traite désormais un IntegratedMeshLayer dans votre scène 3D comme s'il s'agissait du sol. Cela signifie que vous pouvez annoter des zones spécifiques du maillage intégré en drapant des polygones directement dessus en utilisant le mode d'élévation au sol. La symbologie de points ou de lignes, par exemple, dont le mode d'élévation par rapport au sol est décalé verticalement par rapport au maillage intégré.

Modernisation de l'API

L'API renvoie désormais les promesses natives par défaut. Pour les développeurs, cela signifie que toute promesse que vous recevez de l'API est désormais une promesse JavaScript standard (alias «promesse native»). Elles sont presque identiques à celles de Dojo, avec quelques différences répertoriées dans les release notes

Remarque: cela peut nécessiter des modifications de code dans votre application.

Si vous n'êtes pas prêt à passer aux promesses natives, vous pouvez vous désinscrire en utilisant le flag has qui a été mis à disposition pour activer les promesses JavaScript natives dans la 4.12. Ce flag sera supprimé dans la prochaine version (4.16).

Pour voir la direction dans laquelle l'API se dirige, consultez la vidéo modernisation de l'API de la plénière du DevSummit 2020. La modernisation de l'API sera également abordée plus en détail dans un prochain article.

Il y a bien plus ...


Il y a encore beaucoup dans cette version, comme des améliorations au clustering de points, des améliorations de widgets, un nouveau matériau de rugosité métallique pour les géométries de maillage (vous pouvez le voir dans cette version cool de Mammoth Mountain) et de nouvelles options pour les popups. Pour en savoir plus sur la version, explorez:
Maintenant que la 4.15 est sortie, l'équipe travaille déjà dur sur la version 4.16 (été 2020). Si vous souhaitez essayer de nouvelles fonctionnalités une fois qu'elles sont prêtes pour les tests, valider les corrections de bogues dans vos propres applications / environnement, contribuer aux commentaires ou simplement suivre les progrès de l'équipe, consultez le premier repo d'accès aux API sur GitHub /next comme je l'expliquais dans cet article.


Vous pouvez vous abonner à ce blog pour lire d'autres articles sur le développement Web d'applications cartographiques et découvrir comment notre API est une superbe alternative à Google Maps !
Vous voulez vous aussi réaliser des applications Web cartographiques et dynamiques ? N'hésitez pas à souscrire à un plan gratuit ArcGIS for Developers pour développer vos propres applications cartographiques 2D ou 3D ! Cet article résume ce que vous obtiendrez. Et pour en savoir sur l'API c'est ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire