Rechercher dans le blog

Support des 3D Tiles dans les ArcGIS Maps SDKs for Native Apps

Depuis la version 200.4 d'avril dernier, les SDKs d'ArcGIS pour applications natives supportent l'affichage des 3D Tiles dans vos applications. En vous offrant l'intégration transparente d'un nouveau type de données géospatiales 3D dans vos applications, cette capacité va vous permettre d'exploiter la puissance du format 3D Tiles de l'Open Geospatial Consortium (OGC) . L'introduction de ce nouveau type de couche dans les SDKs natifs d'ArcGIS renforce l'engagement d'Esri à donner accès aux développeurs à une grande variété de types de données lorsque vous utilisez leurs technologies. Mais en fait, que sont exactement les 3D Tiles ? Quel intérêt ai-je à m'en servir dans mes applications ? Et surtout, comment les ajouter à mon application créée avec l'un des SDKs d'ArcGIS ? Voyons ensemble les réponses à ces questions dans cet article.

Que sont les 3D Tiles ?

Le format de données 3D Tiles est un format de données géospatiales standard ouvert qui permet le streaming et le rendu efficaces d'ensembles de données 3D à grande échelle provenant à la fois de services en ligne et de sources de données locales. Il offre un moyen normalisé d'organiser, de stocker et de transmettre du contenu géospatial 3D, ce qui permet aux développeurs de travailler plus facilement avec des données 3D complexes dans leurs applications.

Pourquoi utiliser les 3D Tiles dans vos applications ?

L'ajout d'un nouveau type de couche 3D Tiles dans les SDKs d'ArcGIS pour les applications natives représente une avancée significative dans la manipulation et la visualisation des données géospatiales 3D au sein des applications natives. Alors que la quantité de données géospatiales 3D disponibles augmente, l'introduction du type de couche OGC 3DTilesLayer permet de travailler avec un nouveau type de données 3D dans des applications natives. 
Comme les autres types de couches 3D, les couches 3D Tiles permettent  de créer des solutions innovantes dans différents domaines. Par exemple, une applications de planification urbaine peut visualiser les conditions de circulation en temps réel dans une représentation 3D photoréaliste d'une ville; une application d'intervention d'urgence peut exploiter des scènes 3D détaillées pour une coordination précise de l'intervention en cas de catastrophe; ou une application d'un domaine skiable peut montrer une représentation 3D précise du terrain de la station. 
En utilisant les 3D Tiles avec les SDKs d'ArcGIS pour les applications natives, vous pourrez tirer parti d'un plus grand nombre de types de données géospatiales 3D qu'auparavant. Voici quelques avantages clés de l'utilisation de la nouvelle API de couche 3D Tiles :
  • Interopérabilité : Le format 3D Tiles de l'OGC est une norme ouverte qui garantit la compatibilité avec un large éventail d'outils et de plateformes. Cela vous permet d'intégrer de manière transparente des données géospatiales 3D provenant de diverses sources.
  • Efficacité : Comme les couches ArcGISSceneLayer, les couches 3D Tiles prennent en charge le streaming et le rendu efficaces de jeux de données 3D à grande échelle, ce qui permet une visualisation et une exploration fluides de scènes 3D complexes. L'utilisateur bénéficie ainsi d'une expérience de haute qualité, même lorsqu'il travaille avec de grandes quantités de données.
  • Flexibilité : La couche 3D Tiles fonctionne dans des scènes en harmonie avec d'autres types de couches comme ArcGISSceneLayer ou PointCloudLayer ainsi qu'avec des superpositions de graphiques et d'analyses.

Comment ajouter des 3D Tiles dans votre application développée avec les ArcGIS Maps SDKs for Natives Apps ?

Ajouter  des 3D Tiles à vos applications avec le SDK d'ArcGIS est assez simple. Vous pouvez construire un objet de la classe Ogc3dTilesLayer à partir d'un URL pointant vers un service hébergeant la donnée. 
Dans l'exemple ci-dessous, avec le SDK pour Qt, on utilise le constructeur Ogc3dTilesLayer en lui fournissant l'URL d'un service pointant vers un jeu de données 3D Tiles :
//Définition des sources de données
//Cela peut être un service web, un chemin vers un fichier local ou un item ArcGIS Online
const QUrl serviceUrl = QUrl("https://tiles.arcgis.com/tiles/N82JbI5EYtAkuUKU/arcgis/rest/services/Stuttgart/3DTilesServer/tileset.json");

//Construction de la couche depuis la source de données
Ogc3dTilesLayer* ogc3dTilesLayer = new Ogc3dTilesLayer(serviceUrl, this);

//Ajout de la couche à la liste des couches opérationnelles de la scène
m_scene->operationalLayers()->append(ogc3dTilesLayer);
Pour plus d'informations sur la manière d'ajouter une couche 3D Tiles à votre application, vous pouvez consulter les exemples de code "Add 3D Tiles Layer" disponible pour les SDKs Qt, Swift et Java (les exemples pour .NET et Kotlin seront implémentés prochainement). Notez que tous les SDKs pour applications natives d'ArcGIS prennent bien en charge cette fonctionnalité.
Vous pouvez également consulter la documentation pour apprendre comment publier vos propres couches 3D Tiles.

Enfin, si vous êtes passés à côté, je vous invite également à consulter cet article pour découvrir toutes les autres nouveautés de la version 200.4 des SDKs natifs, et celui-ci pour découvrir le SDK Flutter, nouvellement arrivé en bêta dans la famille des ArcGIS Maps SDKs for Native Apps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire