Rechercher dans le blog

Un mardi, une appli #1 Illumination d'un globe terrestre par des séismes


Bonjour à tous, dans cette nouvelle rubrique que je lance, je vous présenterais régulièrement les mardis, des exemples d'applications réalisés avec l'ArcGIS API for JavaScript, que je trouve particulièrement inspirant.


Dans ce 1er numéro, je veux vous présenter une vision inédite de la terre par le biais d'une modélisation en 3D des tremblements de terre depuis un an faite par ma collègue d'Esri, Raluca Nicola. Ici la terre est illuminée par de nombreux points. Chacun d'entre eux représentant un tremblement de terre ayant eu lieu entre le 12 Juillet 2017 et le 12 Juillet 2018. La profondeur maximale d'un épicentre est de 653 km, la magnitude minimale est de 2,5. Lorsque la magnitude est supérieure à 7 les épicentres sont représentés en rouge. N'hésitez pas à faire le test vous même en cliquant sur des séismes dans l'application ci-dessous.
Voici l'application.

Dans l'émission Tonight Bruce Infos du mardi 19 Novembre 2019 sur BFMTV, la chroniqueuse Jeanne Daudet a d'ailleurs repris cette vision 3D Esri des séismes sur Terre !
Dans cette application, la profondeur de l'épicentre est exagérée selon un facteur qu'on peut choisir dans le code. Ici, le facteur d'exagération est 8. N'hésitez pas à cliquer sur chaque séisme pour en savoir plus sur sa magnitude et sa profondeur. Les données proviennent du catalogue l'USGS, les mêmes données que j'avais utilisées pour mon article Combien de séismes en 1 heure, 1 jour, 1 mois ?

Cette application vous montre la capacité de représentation des séismes sur un globe 3D mais aussi 
les nombreuses possibilités de personnalisation :
- Personnalisation du background en noir pour supprimer les étoiles
- Exagération des informations sur l'axe Z, nous verrons que nous pouvons accentuer l'elevation layer
- Intégration et personnalisation des flux GeoJSON
- L'ajout d'information via les popups pour chaque séisme

Sur ce globe, on voit notamment que les séismes en Afrique sont plus rares car la plaque africaine s'étend au-delà du continent, il n'y a donc pas de frictions entre différentes plaques pouvant provoquer un tremblement de terre. On peut vérifier cela sur la carte ArcGIS embarquée ci-dessous :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire