Rechercher dans le blog

Découvrez les nouveautés dans la version 4.12 de l'ArcGIS API for JavaScript !


La mise à jour de juillet de l'ArcGIS API for JavaScript (version 4.12) est désormais disponible ! Cette version améliore à la fois les fonctionnalités de la version 4.11, avec par exemple l'ajout d'un curseur temporel pour le rendu temporel, et introduit de nouvelles fonctionnalités telles que le rendu réaliste de l'eau dans des scènes 3D. La version 4.12 introduit également une augmentation significative des performances dans divers aspects de l'API, ce qui a un impact positif sur l'expérience utilisateur. Je vais vous présenter ici certaines des améliorations majeures apportées dans cette version.

Amélioration des performances

Les optimisations apportées dans la version 4.12 permettent un chargement plus rapide de la carte. Certaines des améliorations spécifiques sont :

-    Couches de tuiles vectorielles : Les couches de tuiles vectorielles se chargent désormais 50 % plus rapidement grâce à l'amélioration de l'extraction des tuiles vectorielles, incluant une plus grande parallélisation des requêtes, et des optimisations du traitement des tuiles.
-    Couche d'entités : Le rendu de la couche d'entités a été amélioré grâce aux optimisations liées à la triangulation des géométries. Le traitement de la triangulation s'est amélioré sans réduire la qualité.
-    Lignes : Les performances du traitement de lignes ont été considérablement améliorées en réduisant au minimum les appels de fonctions JavaScript devant être exécutés lors du traitement des données de lignes. Dans le cas de lignes fines, une technique de traitement simplifié qui permet de créer beaucoup moins de sommets sans artefacts visuels a été ajouté.
-   Mises à jour rapides de la carte lors de la modification de l'attribut rendu : Lorsque vous modifiez les données que vous utilisez pour le rendu, la carte est mise à jour rapidement sans scintillement.
     Scènes 3D : Les objets 3D et les couches de maillage intégrées sont chargés 4 fois plus rapidement avec la nouvelle version 1.7 de la spécification i3s. En outre, un nouveau mécanisme de mise en cache côté client permet de réduire les zones sans données quand vous explorez une scène 3D.
Les performances continueront d’augmenter dans les versions à venir, aussi bien pour le temps de chargement initial que dans celui du rendu.

Le TimeSlider
Vous pouvez maintenant créer des applications qui visualisent des données temporelles à l'aide du nouveau widget TimeSlider.


En 4.11, Esri a introduit le temps pour les requêtes côté client et côté serveur. Ces mêmes requêtes temporelles peuvent être utilisées dans les filtres et les effets FeatureLayerView. Les filtres constituent un moyen efficace d'afficher un sous-ensemble de graphiques côté client, tandis que des effets visuels peuvent être appliqués aux fonctionnalités incluses et exclues. Par exemple, les séismes dans une étendue définie par l'utilisateur peuvent être colorés en orange vif, alors que les séismes situés en dehors de cette étendue apparaissent sous la forme de points gris semi-transparents. Étant donné que le filtrage et les effets (temporels ou non) sont effectués côté client, ils sont extrêmement rapides, même pour les grands ensembles de données.
Dans la version 4.12, Esri a ajouté le support temporel directement dans les MapViews et dans les SceneViews. Toute couche temporelle de la vue respecte automatiquement l'heure de la vue en affichant uniquement le contenu compris dans cette durée. Pour manipuler facilement l'heure d'affichage, on peut utiliser le widget TimeSlider. Ce widget facile à utiliser et à configurer mettra à jour l’heure de la vue chaque fois que l’utilisateur interagira avec.
Les développeurs peuvent éventuellement utiliser TimeSlider en tant que source de TimeExtents à appliquer directement aux effets et filtres FeatureLayerView.

 Symboles vectoriels 2D

Une vaste collection de plus de 100 nouveaux symboles vectoriels prêts à l'emploi (appelés WebStyleSymbols publiés en version bêta), qui peuvent être stylisés de manière dynamique comme vous le souhaitez dans 2D MapViews, a été ajoutée. Vous pouvez utiliser ces symboles dans des couches pour indiquer simplement des emplacements ou dans des visualisations basées sur des données à l'aide de variables visuelles de taille, de couleur et d'opacité. Les marqueurs vectoriels fournissent un affichage agréable et net. Même si la taille du symbole augmente, la qualité ne se dégrade pas.

Rendu de l'eau

Les visualisations animées de l'eau, telles que les ondulations de l'eau et les reflets du soleil donnent un côté réaliste dans une scène 3D. La nouvelle WaterSymbol3DLayer propose des options amusantes, telles que waveStrength, qui détermine la magnitude des ondes, et waveDirection, qui indique la direction dans laquelle les ondes se propagent. Vous pouvez modéliser un lac d'un bleu profond comme le lac d’Annecy ou une eau turquoise comme à Bora Bora, en définissant la couleur dominante de l'eau.

Nouveaux symboles de lignes 3D

Le nouveau profil carré vous permet de visualiser des lignes 3D avec des styles de carrés, de bandes et de murs. Comme pour les autres symboles, ce nouveau profil prend également en charge la taille ou la couleur définie par l'attribut à l'aide de VisualVariables. Combinez les profils de chemin avec les nouvelles options de configuration pour cap, join et profileRotation afin d'améliorer le style de visualisation des entités linéaires telles que les rues ou les limites géographiques.

Filtres sur les couches de scène de construction

Le BuildingSceneLayer vous permet de restituer des modèles de construction 3D détaillés. Avec cette version, Esri a ajouté la prise en charge des filtres afin que vous puissiez créer des applications qui isolent les sols, mettent en évidence les matériaux de construction ou visualisent les phases de construction.

Requêtes côté client en 3D

Comme dans MapViews 2D, vous pouvez désormais effectuer des requêtes côté client avec des couches de scène et des couches d'entités dans les SceneViews 3D. Avec cela, les applications permettent aux utilisateurs de sélectionner de manière interactive des fonctionnalités et d'afficher des statistiques à l'aide d'expressions spatiales et basées sur des attributs.

Smart Mapping

Avec cette version, l’API a atteint la parité avec les fonctionnalités Smart Mapping de l’API 3.x et les a encore étendues avec de nouvelles fonctionnalités. Par exemple, vous pouvez choisir de mettre à jour dynamiquement la largeur de contour des symboles de polygone en fonction de l'échelle de la vue. Vous pouvez également tirer parti d'une nouvelle méthode pratique pour déterminer les tailles minSize et maxSize suggérées d'une variable visuelle de taille dépendant de l'échelle.

Nouveaux widgets de curseur

Dans le cadre de cette version, de nouveaux widgets de curseur permettent une expérience utilisateur riche d'exploration des données. Ces curseurs sont intégrés aux widgets de curseur Smart Mapping, aux nouveaux widgets TimeSlider et Histogram, etc. Vous pouvez également utiliser la classe de base du curseur pour vos widgets personnalisés.

Modernisation de l'API

À mesure que l’API et les navigateurs Web évoluent, nous sommes en mesure de développer l’utilisation par l’API des fonctionnalités natives disponibles dans les navigateurs Web à la place d’autres bibliothèques. Cela nous permet de réduire la taille de l'API, ce qui améliore entre autres les performances de charge. Certains de nos efforts de modernisation comprennent :
-        93 % de la base de code est écrite en TypeScript.
-        esri / request utilise désormais l'API Fetch native en interne pour requêter des ressources.
-        La plupart des méthodes asynchrones de l'API prennent désormais en charge un paramètre de signal facultatif de type AbortSignal. Voir Asynchronous Method Cancellation pour plus d'informations.
-        Un nouvel indicateur est disponible pour permettre aux fonctions d'API asynchrones de renvoyer une promesse JavaScript native plutôt qu'une promesse Dojo (dojo / différé).
-        Un nouveau module de formatage de nombres et de dates, esri / intl, tire parti des API d’internationalisation des navigateurs. Il comprend des fonctions permettant de formater les dates, les heures et les chiffres en fonction de paramètres régionaux, ainsi que de formats horaires 24 heures ou 12 heures.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur cette version, consultez les release notes 4.12 et jouez avec des exemples présentant de nouvelles fonctionnalités.
Nous reviendrons plus en détails dans des prochains articles sur ces nouveautés !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire